Afnor, 2 normes pour l’e-cigarette

Norme Afnor cigarette électronique et e-liquideRésultats d’un travail concerté entre l’AFNOR, les distributeurs, les fabricants et les fournisseurs de cigarette électronique et e-liquide, les deux normes publiées le 2 avril  2015 jettent les bases d’une Nouvelle Vape alliant sécurité, qualité, ainsi qu’une meilleure information du consommateur. Ces deux normes Afnor sont volontaires: chaque professionnel est libre de s’y conformer, avec en retour une opportunité d’accroître sa crédibilité auprès des clients.

A l’heure où le marché de la vape montre des signes de ralentissement, ces premières normes de l’e-cigarette en France et dans le monde, pourraient fournir un repère fiable et un regain de confiance au consommateur, quelque peu perdu face à l’offre gigantesque des quelques 400 marques de cigarette électronique recensées, à laquelle il doit faire face quand il souhaite acheter une cigarette électronique.

Une norme Afnor pour le matériel

L’une des normes Afnor, la XP D90-300-1, concerne le matériel. Elle vise à définir un ensemble de recommandations claires pour la conception et la qualification des e-cigarettes avant leur mise sur le marché. Sont notamment concernés la prévention des risques de surchauffe de la cigarette electronique, les risques chimiques, les risques d’explosion de la batterie, ainsi que la résistance aux chocs.

Cette norme devrait donc permettre, à terme, de rassurer le consommateur sur les potentielles émissions de molécules toxiques, notamment le formaldéhyde ou l’acroléine, lorsque la température de chauffe est excessive. Ce phénomène avait été mis en évidence par de nombreuses publications et avait provoqué un effet de méfiance face à la cigarette électronique.

Une autre pour le e-liquide

La seconde norme Afnor, la XP D90-300-2, concerne les e-liquides avec ou sans nicotine. Cette norme vise à fournir un certain nombre de garanties au consommateur en ce qui concerne la qualité et la sécurité des recharges pour cigarette électronique. Notamment, cette norme assure la fiabilité de la teneur des principaux ingrédients affichée sur le flacon (taux de nicotine, propylène glycol et glycérine végétale), rend obligatoire la présence d’un bouchon de sécurité enfant, et dresse la liste des substances interdites représentant un risque potentiel pour la santé (substances médicamenteuses, carcinogènes, énergisantes, huiles végétales ou minérales, etc.)

Une troisième norme à venir

Pour compléter ces deux premiers volets, la commission « cigarettes électroniques et e-liquides » de l’Afnor, présidée par Bertrand Dautzenberg, professeur de pneumologie à l’Université Pierre-et-Marie-Curie,  prépare une troisième norme Afnor dont la publication est prévue au mois de juin prochain. Celle-ci aura pour objectif de caractériser les émissions qui découlent du phénomène de vaporisation du e-liquide.

Posted in Actu e-cig.

Laisser un commentaire